22 July 2024
#Locale

Malgré de bonnes performances de l’internet au Rwanda, le chemin à parcourir reste long

À Kigali est ouvert le Forum rwandais sur la gouvernance de l’Internet (IGF) 2021, avec un nouvel appel à améliorer l’accès aux services Internet afin de tenir le public informé, mais aussi de réfléchir à de nouvelles façons de protéger les enfants parmi tant d’autres utilisateurs.

 

Des panélistes du gouvernement et d’experts en TIC ont partagé les leçons et les compétences Internet acquises pendant cette ère de covid-19 dans la prestation de services publics, et ont discuté des problèmes de sécurité en ligne des enfants, entre autres préoccupations liées à l’utilisation d’Internet.

 

Yves Iradukunda, secrétaire permanent du ministère des TIC et de l’innovation, a déclaré que le Rwanda a fait des progrès dans l’utilisation des services en ligne, mais que le long chemin à parcourir a été davantage éclairé par la pandémie de Covid-19.

« Nous avons de nombreux services disponibles notamment sur irembo mais nous ne sommes pas là où nous voulons être avec 100 services en ligne. Il y a plus de travail à faire pour éduquer les citoyens sur ces services », a déclaré Iradukunda ce 30 novembre 2021 en ouvrant le forum sous un thème : « Internet à l’ère post Covid-19, leçons apprises »

 

Selon Iradukunda, davantage de travail exigera du Rwanda qu’il engage davantage de partenariats dans la diffusion de services basés sur Internet de Kigali aux communautés rurales.

 

« Nous devons faire connaître les services Internet, car il existe de nombreux programmes, incitations et opportunités. Nous (le gouvernement) en voyons davantage concentrés à Kigali, mais nous devons également considérer les communautés rurales avec les entreprises et les partenaires du secteur », a déclaré Iradukunda.

 

Grace Ingabire, PDG de la Rwanda Internet Community and Technology Alliance (RICTA), a déclaré que la pandémie a particulièrement sensibilisé les Rwandais au fait qu’Internet n’est pas seulement essentiel à leur vie personnelle, mais qu’il est également essentiel à une vie professionnelle, ce qui établit la priorité pour discuter de la manière dont pour mieux utiliser Internet et protéger les utilisateurs.

 

Le forum a reconnu le rôle des TIC dans la réponse du Rwanda à la communication en matière de santé, à la formation continue et aux entreprises et services en ligne pendant la pandémie et ses limitations ultérieures aux mouvements humains, mais a insisté sur le fait que la sécurité reste un aspect clé dans la poursuite des enseignements tirés.

Les panélistes partagent des leçons et des compétences sur Internet apprises dans la prestation de services post-Covid19

 

Le porte-parole de la police, le commissaire de police (CP) Jean Bosco Kabera, qui était à l’avant-garde de la mise en œuvre des mesures gouvernementales de prévention de Covid19, a déclaré que les informations via Internet jouaient un rôle vital et qu’en tant que police, ils étaient en mesure d’atteindre et de communiquer avec de nombreux citoyens. à travers l’Internet.

 

CP Kabera a noté que les Rwandais à l’intérieur et à l’extérieur du pays ont pu se tenir au courant des informations sur et dans leur pays, sans avoir à passer à la télévision ou à la radio, et c’est quelque chose que nous devons continuer à utiliser Internet pour atteindre de nombreuses personnes à l’intérieur et à l’extérieur. le pays.

 

« Internet nous a permis de rencontrer facilement les citoyens où qu’ils soient et d’échanger des informations, des idées et des suggestions. Internet est une chose importante et même après la pandémie, nous devons voir comment il peut être utilisé correctement comme moyen de communication », a déclaré CP Kabera.

 

Cette supposition est prouvée par le montant du taux de pénétration mobile et de la consommation d’Internet qui a augmenté selon les données fournies par l’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA).

 

En octobre 2021, le taux de pénétration mobile (nombre de cartes SIM actives par population totale projetée) était de 85,3%, tandis que la consommation Internet est passée de 10 000 mbps en 2006, à 61 000 mbps en 2019 et à plus de 111 000 mbps en 2021.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *