28 May 2024
#Politique

Vital Kamerhe Remis En Liberté Provisoire

La Cour de cassation a accordé une mise en liberté provisoire à l’ancien directeur de cabinet du Président congolais, Félix Tshisekedi. M. Vital Kamerhe était condamné en appel à treize ans de prison pour des faits de corruption.

Cette décision a été prise ce lundi 6 décembre comme l’a annoncé son avocat Kabengela Ilunga, selon Reuters.

Kamerhe avait été le plus haut responsable politique à être jugé pour corruption en République démocratique du Congo, où la corruption de haut niveau est endémique.

Son avocat n’a pas cité la raison de sa libération, ni dans quelles conditions.

Arrêté le 8 avril 2020, il avait été condamné à vingt ans de prison en première instance, le 20 juin 2020 après être reconnu coupable du détournement de plus de 48 millions de dollars destinés à la construction de logements sociaux dans le cadre du programme présidentiel dit des “cent jours”, la période introductive du président Thisekedi après son élection.

Kamerhe avait été condamné avec l’entrepreneur libanais Samih Jammal, son principal co-accusé, et Jeannot Muhima Ndoole.

Au moment de son procès, Kamerhe plaidait non-coupable dans le dossier Dénoncé comme une « affaire politique » par ses soutiens.

Incarcéré à la prison de Makala, il avait quitté le pénitencier le 23 août 2020 pour des raisons sanitaires. Depuis, le patron de l’Union pour la nation congolaise (UNC), purgeait sa peine à la clinique Nganda.

Son procès était retransmis en direct à la télévision nationale congolaise, RTNC. Il avait engendré de nombreuses tensions au sein de la majorité.

Le vétéran du pouvoir a soutenu le président Felix Tshisekedi dans sa campagne électorale réussie de 2018 en échange du soutien de Tshisekedi la prochaine fois en 2023.

Vital Kamerhe Remis En Liberté Provisoire

Koffi Olomidé a secoué Kigali sous une

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *