28 May 2024
#Business

Même dans les moments difficiles, l’économie rwandaise se stabilise

La Banque Nationale du Rwanda a déclaré que le budget de l’année dernière montrent que l’économie a progressé de 4,4% alors que l’année dernière, elle a augmenté de 2,3%.

 

Ces chiffres ont été publiés dans un rapport publié lundi par la BNR, elle montre que l’économie rwandaise a progressé d’au moins 2,1% par rapport à l’exercice précédent.

 

La Banque affirme que les origines de la croissance économique du Rwanda et dans le contexte du COVID-19 étaient en grande partie dues aux efforts déployés par le gouvernement du Rwanda dans la reprise économique.

 

L’une des initiatives du Rwanda est de mettre en place un Fonds de relance économique. En outre, la Banque Nationale du Rwanda a fait tout son possible pour empêcher la monnaie de perdre de la valeur et que cela a contribué à protéger la vie d’autres banques contre de graves perturbations.

 

Une autre raison pour laquelle la BNR dit qu’elle a été la source de la croissance économique est que la production agricole et industrielle a augmenté.

 

Au cours de cet exercice, la production agricole a augmenté de 4,9% par rapport à l’année précédente, le rendement étant de 2,1% entre 2020/2021 et porte à 62,3%.

Il s’agit d’une augmentation de la production de 4,9% due aux conditions météorologiques favorables qui ont conduit à une augmentation de la production de 1,1% lors de la première campagne de la saison A.

 

Selon un rapport de la Banque Nationale du Rwanda, la production industrielle a augmenté de 8,9% en raison d’une augmentation de la production industrielle, une augmentation de 2,6%, et la production de l’industrie de la construction a augmenté de 7,8% contre 11,6% l’année précédente. .

 

Les experts de la Banque affirment que l’essor du secteur industriel a été attribué aux infrastructures qui a aidé à maintenir le fonctionnement de l’industrie même pendant la période Gumamurugo (Restez à la maison) dans le pays.

De nos jours, l’industrie de la construction continue de fonctionner, des bâtiments sont construits et d’autres infrastructures s’augmentent.

 

Alors que les mesures de prévention du COVID-19 ont été simplifiées, le gouvernement et le secteur privé ont immédiatement intensifié leurs efforts dans le secteur minier, entraînant une augmentation des exportations.

 

Ce secteur a vu une croissance d’au moins 1,5% après une baisse de 25,8% en raison du fait que les minéraux étaient chers sur le marché international en raison de l’exploitation minière à petite échelle.

Le secteur des services a progressé de 2,2% en 2020/2021 alors qu’il était en hausse de 1,6%.

 

Cette augmentation des statistiques s’explique en partie par l’augmentation de 24,4 % des TIC par rapport à l’année précédente.Le secteur financier a augmenté de 7,8% contre 0,8%, les affaires ont augmenté de 6,3% contre 5,2%, la construction a augmenté de 4,6% contre -1,5%, tout comme la recherche scientifique et technique 8,3% contre 2,1%.

 

Le tourisme en berne

 

Selon un rapport de la Banque nationale, malgré le fait que la plupart des secteurs économiques ont résisté au cours de la dernière année du budget, le secteur du tourisme a été durement touché !

 

Tout cela était dû aux embouteillages et aux personnes invitées à rester chez elles (Gumamurugo). Les avions se sont arrêtés, le parc est fermé et toutes les autres attractions touristiques sont arrêtées.

 

Le chiffre d’affaires du transport a baissé de -11,6 contre -2,8 à la fin de l’exercice précédent, tandis que les hôtels et restaurants ont perdu -36,4% contre -9,3%.

Le trafic touristique est au point mort, portant le chiffre d’affaires à -37,6% contre -2,0%.

L’éducation a également entraîné la fermeture d’écoles.

Il a été fermé de mars à octobre 2020, faisant chuter sa production économique entre 5,9 % et 16,5 % entre 2019 et 2020.

 

Les statistiques de la Banque Nationale du Rwanda montrent que l’économie rwandaise dans son ensemble reste stable malgré les effets de l’épidémie.

Même dans les moments difficiles, l’économie rwandaise se stabilise

Un Fond d’Investissement de 250 millions de

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *