19 April 2024
#Afrique

Le président Kagame assiste à une conférence sur la violence à l’égard des femmes et des filles

Le président Paul Kagame assiste à la Conférence de l’Union africaine (UA) sur la lutte de toutes toute formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles, à laquelle assistent les chefs d’État et de gouvernement du genre masculin.

 

Il s’agit de la Conférence des hommes sur la masculinité positive, qui encourage les hommes à participer à la lutte contre les violences des femmes et des filles en Afrique. 

 

Selon l’UA, la violence contre les femmes et les filles en Afrique est causée par l’inégalité entre les sexes, dans certains endroits qui semblent légitimes. Malgré les nombreux efforts déployés pour la combattre, elle continue de s’intensifier.

 

Cela comprend la violence physique, sexuelle ou émotionnelle effectuées par les conjoints ; la confiscation de leur patrimoine ; Forcer les jeunes filles à se marier ; viol, enlèvement ; prostitution forcée, etc.

 

L’UA estime que la situation était encore pire pendant la période COVID-19, donc Gumamurugo « Rester à la maison » pendant trois mois pourrait causer jusqu’à 15 millions ou 61 millions de cas de violence toute une année.

 

Les ministères chargés du Genre d’Afrique de l’Est (EAC) a récemment annoncé une augmentation de 48% des cas de violence.

 

Considérant le rôle des hommes et des garçons dans la lutte contre les violences faites aux femmes, des dirigeants du genre masculin du continent africain se sont réunis en RDC.  Il s’agissait de la première réunion sur le rôle des hommes dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes.

 

A l’aéroport de Kinshasa, le président Kagame a été reçu par le Premier ministre Sama Lukonde. Il a ensuite été reçu par le président Tshisekedi au Palais de la Nation.

 

Les hommes occupant divers postes sont encouragés à jouer un rôle clé dans le soutien et la promotion des programmes visant à éradiquer la violence à l’égard des femmes et des filles en Afrique“, a déclaré l’UA lors de la réunion.

 

Durant cette conférence, on s’attend également à ce que les dirigeants s’engagent à créer un système qui augmentera le nombre de femmes à tous les niveaux du gouvernement, y compris comme chefs d’État, les membres du gouvernement et d’autres organes.

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *