28 May 2024
#Afrique

La France Ouvre Les Archives Sur Son Rôle Dans La Guerre D’Algérie

Le Gouvernément français a annoncé, hier, qu’il va bientôt ouvrir les archives de son role dans la guerre d’Algérie au historiens. Le but étant d’appaiser les tentions politiques actuelles existant entre Paris et Alger.

La ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot,  quant à elle, informe que la décision vise à apaiser quelque peu les relations entre Paris et Alger très tendues ces derniers mois.

Il faut rétenir que cette annonce est faite quelques 48 heures après la visite du Ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Alger.

Les historiens et les juristes ont, depuis  long temps, accusé la France de faire fi aux démandes  de rescapés de massacres attribué au soldats français lors des evenéments qui ont precédé ou suivi l’indépendence algérienne de refuser  d’y faire clarité.

Sélon la Radio France Internationale, la France a voulu adresser un message à l’Algérie en annonçant vendredi l’ouverture de ces archives concernant les enquêtes de gendarmerie et de police, soit toutes les procédures judiciaires ouvertes sur le sol algérien ainsi qu’en métropole, entre 1954, début de la guerre et 1966, quatre ans après la signature des accords d’Évian.

Cette decision est prise 15 ans d’avance comparativement aux 75 ans après lequels la France avait decidé de faire appaître ces archives au public intellectuél français ou autre.

75 ans sont assez long pour que les réscapés de massacres mentionnés ci-haut soient tous morts.

Tensions entre la France et l’Algérie

Récemment les relations entre Paris et Alger avaient subi un sérieux coup de froid.

C’était après la publication d’un entretien dans lequel le président français Emmanuel Macron s’interrogeait sur l’existence d’une nation algérienne, avant la colonisation française.

Les relations sont ensuite devenues glaciales après la diffusion de propos tenus par le président français accusant le « système politico-militaire » algérien d’avoir réécrit l’histoire de la colonisation dans « la haine » de la France.

La RFI annonce que apres ces propos qualifiés de « très graves » par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, après cet épisode, l’Algérie a fermé son espace aérien aux avions militaires français de l’opération Barkhane au Mali, et rappelé son ambassadeur pour consultation.  Le président français a ensuite fait part de ses « regrets » devant la polémique engendrée et s’est dit « fortement attaché au développement » de la relation bilatérale.

La France Ouvre Les Archives Sur Son Rôle Dans La Guerre D’Algérie

La Diaspora Rwandaise En RDC Expose La

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *