13 June 2024
#Afrique Centrale

Les Chefs d’Etat de l’EAC Examineront l’Entrée de la RDC Mercredi

Les chefs d’État membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) vont se réunir virtuellement pour leur 18e sommet extraordinaire ce mercredi 22 décembre, a annoncé le secrétariat de ce bloc de six membres.

Le sommet sera précédé par la 45e réunion extraordinaire du Conseil des ministres, prévue ce lundi 20 décembre.

“Le Sommet devrait examiner deux points ; le rapport du Conseil des ministres sur l’admission de la République démocratique du Congo à l’EAC et la modification de la règle de quorum du Sommet des chefs d’État de l’EAC“, a noté le Secrétariat.

Les ministres chargés des affaires de la Communauté ont déjà recommandé aux chefs d’État d’examiner le rapport de l’équipe de vérification sur la demande d’adhésion de la RDC à la Communauté et dirigent le début des négociations avec la RDC, conformément aux conclusions de l’équipe de vérification.

Le rapport a observé, entre autres, les cadres institutionnels en place, les cadres juridiques, les politiques, les projets et programmes, les domaines de coopération avec d’autres états membres de l’EAC et les attentes de la RDC vis-à-vis de son adhésion à la Communauté.

S’exprimant à l’issue de la réunion en novembre, le secrétaire général de l’EAC, le Dr Peter Mathuki, a déclaré que la population d’environ 90 millions de la RDC a le potentiel de contribuer à l’élargissement des opportunités de marché et d’investissement.

“En rejoignant la RDC, la Communauté ouvrira le corridor de l’océan Indien à l’océan Atlantique, ainsi que du nord au sud, élargissant ainsi le potentiel économique de la région”, a-t-il déclaré.

La RDC partage des frontières avec cinq des etats membres de l’EAC à savoir ; Tanzanie, Burundi, Rwanda, Ouganda et Soudan du Sud.

De l’autre côté, la question de la modification de la règle de quorum du Sommet des chefs d’états est particulièrement importante car, la règle courante dit que si un chef d’état parmi les six n’est pas disponible, le Sommet doit être reporté. 

Par conséquent, ceci affecte la prise des décisions et des projets clé de la région.

Le communiqué du secrétariat general ne mentionne rien sur une proposition récemment faite par les ministres des Finances régionaux sur un modèle hybride pour le financement du budget de la Communauté.

Ce modèle exige que les états membres contribuent à parts égales à 65 % du budget, tandis que les 35 % restants seront versés sur la base de l’évaluation du PIB nominal moyen par habitant des états membres pour les cinq années précédentes, telles qu’évalué par la Banque mondiale.

Actuellement ces états contribuent à parts égales 8 millions de dollars au budget du bloc, comme indiqué à l’article 132 du traité de l’EAC.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *